Articles

Coup de coeur de la Bulle : Isabelle, écrivain de vos évènements !

Parce que l’humain est au cœur de mes préoccupations, je poursuis mes découvertes coups de cœur autour de cette valeur. Aujourd’hui, je vous parle d’une personne qui offre du bonheur aux gens et plus particulièrement aux amoureux : en écrivant leur récit de mariage, Isabelle Piriou leur propose le souvenir précieux de leur Joli jour sous la forme d’un livre qui reste pour la vie.  Suivez-moi…

Isabelle, parle nous de ce concept nouveau dans la wedding sphère :

Une journée de mariage est un événement très investi en temps, en énergie, en argent, en attentes mais c’est aussi un jour qui file comme une étoile, dont les amoureux ont parfois (souvent…) l’impression de n’avoir pas tout vu.

Une façon de personnaliser sa cérémonie et d’offrir une animation originale.

Et concrètement, comment ça se passe ?

Quelques mois avant le grand jour, je rencontre les mariés.  Des entretiens découverte pour évoquer leur histoire, de leur rencontre à leur projet de célébration, en passant par la demande en mariage. J’apprends à les connaitre et nous partageons un peu, beaucoup, de leur vie privée.

Le jour de leur union, je suis en coulisses, présente dès les préparatifs et jusqu’au lancement de la soirée, en mode petite souris. Je saisis les grands moments symboliques, j’attrape au vol les petits instants magiques imprévus ou passés inaperçus, je surprends les émotions des proches, les réactions des invités, je recueille leurs anecdotes et témoignages je m’imprègne de l’ambiance pour mieux la décrire…

Riche de tous ces trésors, j’écris le récit de ce grand jour.

Un peu comme un album photos, les mariés ont dans leurs mains un vrai livre ?

Oui, j’aime l’idée que cette histoire soit imprimée dans un joli livre. Chaque couple de mariés est unique donc chacun est une création différente. Un vrai livre dont j’imagine le titre, plusieurs chapitres, et environ 70/80 pages voire davantage. J’illustre le récit avec des clichés du photographe professionnel présent au mariage. L’ouvrage est un souvenir fidèle pour les mariés. Un moyen de découvrir un des plus beaux jours de leur vie sous un autre angle, d’en revivre les émotions, de le graver dans le temps, et de le transmettre à leurs proches, notamment à leurs enfants.

Tu dois vivre à chaque fois de jolies aventures humaines  ?

Dès les premiers entretiens-confidences, en douceur, dans le respect de leur histoire particulière, j’offre aux mariés mon écoute attentive et je les entoure de ma bienveillance. Ensemble, nous construisons un lien de confiance qui me permet de pénétrer dans leur bulle d’intimité, de faire partie des quelques happy few qui les accompagnent tout au long de leur mariage. Quant aux invités, curieux de me voir déambuler toute la journée, carnet et stylo en main, ils sont impatients et heureux de me confier les petits mots doux ou les messages destinés aux mariés. De très belles rencontres à chaque fois !

Quel coût pour vivre cette expérience inédite ?

Pour vivre cette aventure qui gravera pour toujours un événement exceptionnel, plusieurs solutions. Les mariés peuvent s’offrir cette prestation, comme celle du photographe, avec lequel d’ailleurs nous ferons un pas de deux. Et cela peut faire aussi l’objet d’un cadeau de mariage ultra personnalisé : cadeau groupé offert par les témoins, les amis, ou les parents désireux d’inscrire l’histoire de leurs enfants dans leur aventure familiale. La prestation comprend nos rencontres avant le mariage, ma présence le jour J, la rédaction de leur récit, la relecture croisée, et l’impression du livre est à 790 euros. Les supports d’impression, en option, sont au choix : une élégante clé USB cristal ou deux qualités de livre dont une version luxueuse dont le coût va de 90 euros à 390 euros.

Un mot de la fin ?

Amoureuse des rencontres et des histoires particulières, passionnée par l’écriture, je suis persuadée que les grands moments de nos vies et les aventures qui la jalonnent doivent être ancrés (et encrés !) dans la mémoire. Ces récits d’événements, de la naissance à un départ à la retraite, en passant par des noces d’or, sont de merveilleuses occasions de revivre et découvrir les grands évènements de nos vies sous un œil différent.

Bonne continuation Isabelle, et belles aventures…

Pour découvrir l’univers d’Isabelle, son site http://isabellepiriou.fr/

Pour échanger, elle répond à vos appels, au 06 62 15 77 46,

A vos mails à l’adresse isabelle.piriou.ecrivain@gmail.com

Crédit photographies  : Isabelle Dohin, Agnès Depasse

,

Le maquillage a l’airbrush. On en parle, mais qu’est-ce donc ?

Capture d’écran 2014-09-03 à 17.56.30

Qu’est ce que le maquillage à l’airbrush ?

L’airbrush, c’est le fameux outil de maquillage très utilisé sur les plateaux de télé et qui se démocratise actuellement aux Etats unis et au Japon. En fait, ça ne fait que quelque années qu’on en trouve en usage domestique, mais l’apparence un peu technique de l’outil et le coût de l’investissement peut en rebuter certaines !

Les plus : L’avantage majeur c’est évidemment le teint qui est vraiment uniforme. On peut aussi se composer une teinte de produit sur mesure. Ce qui donne un résultat ultra naturel avec une tenue assez impressionnante. Enfin, en améliorant sa technique et en utilisant les différents types de produits, on peut obtenir des effets très différents : un teint très simple, un visage resculpté , un corps bronzé… Il est même possible de maquiller les yeux !

Extraits de presse :
« Jetez vos vieux pinceaux, éponges et houppettes! Tout le monde devrait avoir un teint parfait, grâce à Dina Ousley et sa nouvelle technique de maquillage du 21ième siècle! « Le maquillage vaporisable de Dinair est le choix du nouveau millénaire! » Dinair est à la fine pointe de la cosmétologie et est le maquillage idéale pour la télévision haute définition. Dina Ousley

À ses débuts, Dina Ousley était actrice, a fait partie de la distribution de la série Bronk avec Jack Palance. Elle a eu aussi des rôles dans Shampoo, Police Woman et beaucoup de commerciaux. Ironiquement, quelques années plus tard, Dina devient gagnante d’un Oscar pour Palance artiste maquilleuse pour un commerciale télévisé de Ford. En plus d’étre la présidente et fondatrice de Dinair, Dina Ousley est l’une des artistes maquilleuse des plus recherchées,elle est aussi licenciée en tant que cosmétologue dans l’état de la Californie, de New York et du Texas. « Elle est très bonne dans ce qu’elle fait, Dina peut être une magicienne sur demande » remarque l’actrice Sean Young. Dina n’était pas satisfaite avec le maquillage traditionnel et voulu créer un moyen plus facile d’appliquer le maquillage pour des résultats plus naturels. Alors, elle créa le système aérographique Dinair et le maquillage vaporisable compatible. C’est entièrement une nouvelle façon d’appliquer le maquillage sur la peau. Il vaporise une fine bruine, d’un mélange d’air et de couleur, pour un look tout a fait naturel. Cette technique a été utilisée dans les films, la TV, le théâtre et aussi pour des effets fantaisistes.

Le maquillage vaporisable de Dinair est utilisé maintenant depuis plus d’une décennie, en étant le leader pour les artistes maquilleurs qui travail dans l’industrie des films et de la télévision. Dinair est maintenant très populaire parce qu’il complémente parfaitement la Télévision Haute Définition, c’est le seul maquillage spécifique qu’ils peuvent utiliser. « Plus de visage orange citrouille avec des mains et des oreilles blanches, il laisse la transparence pour que l’on puisse voir le teint naturel à travers le maquillage. » dit Dina. Plusieurs personnalités connues ont déjà expérimenté le maquillage aérographique Dinair sur des films, la télévision et des vidéo de musique, incluant : Third Watch, Time Machine, Monster’s Ball, A.I., Austin Powers, Stronger Medecine, Angel, Boston Public, Buffy the Vampire Slayer, Star Trek: Voyager et Just Shoot Me; les présentateurs de nouvelles et les super models-cover-girls. »

 

« Avantages du maquillage d’aérographe a une durée de plus 16 heures, aucune retouches à faire.Votre épiderme semblera parfaite et fraîche dans les conditions de:Chaleur, humidité, transpiration et même des larmes Le teint impeccable signifie photos parfaites. Ne s’efface pas ou ne se transfert pas sur les vêtements. Votre peau garde son naturel magnifique. Sensation et regard légers.Exempt d’huile, non comédogène (n’obstruera pas les pores de peau). Perfectionné pour les peaux sensibles, plusieurs couleurs pour un match parfait de la tonalité de votre épiderme. « 

« Des essais de maquillage ouverts au public ont été menés à IDIFF, produits par Ciné Système, sous les objectifs de quatre caméras HD (…). Nous avons utilisé les techniques à l’aérographe et traditionnelles, et nous avons constaté que chaque technique a son utilité dans des circonstances différentes.
Par exemple, sur des peaux jeunes à problèmes, l’aérographe s’est avéré plus performant pour cacher les imperfections et obtenir un teint velouté en finesse : on peut travailler par petites touches sans mettre trop de produit ni abîmer les corrections portées en premier. En revanche, pour une peau de femme mûre, l’aérographe peut s’avérer plus risqué si on ne l’utilise pas en finesse, parce que le moindre excès peut accentuer les rides. Les autres exemples sont nombreux.
L’aérographe n’exclut en aucune façon l’usage de l’éponge et du pinceau : pour le modelage, combiner maquillage à l’aérographe et maquillage traditionnel est souvent pertinent !

L’aérographe est un des outils que l’industrie cosmétique professionnelle propose en réponse à certaines difficultés rencontrées en prise de vues HD, tout comme les fonds de teint plus pigmentés et à base de silicone que d’autres marques proposent. (…) La pression de la vaporisation est modulable, du bout du doigt, selon les zones qu’on maquille ; le contact n’est donc ni agressif ni désagréable pour la personne maquillée.

Outre la maîtrise manuelle de l’outil aérographe, son utilisation ne dispense pas de connaître  » l’art de faire  » : il faut à la maquilleuse les mêmes notions de dermatologie qu’en traditionnel, la même connaissance des produits, la même maîtrise du jeu des couleurs pour corriger les imperfections, et bien sûr son expérience acquise au fil des tournages. Il s’agit d’une technique nouvelle, à apprendre et à s’approprier : comme tout outil, chaque technicien l’utilisera selon sa personnalité et sa patte. Le résultat dépend de chacun(e), de sa sensibilité, de son savoir-faire. »(source Site de l’Association francaise des Directeurs de la pHotographie cinématographique)