Coup de coeur de la Bulle : Isabelle, écrivain de vos évènements !

Parce que l’humain est au cœur de mes préoccupations, je poursuis mes découvertes coups de cœur autour de cette valeur. Aujourd’hui, je vous parle d’une personne qui offre du bonheur aux gens et plus particulièrement aux amoureux : en écrivant leur récit de mariage, Isabelle Piriou leur propose le souvenir précieux de leur Joli jour sous la forme d’un livre qui reste pour la vie.  Suivez-moi…

Isabelle, parle nous de ce concept nouveau dans la wedding sphère :

Une journée de mariage est un événement très investi en temps, en énergie, en argent, en attentes mais c’est aussi un jour qui file comme une étoile, dont les amoureux ont parfois (souvent…) l’impression de n’avoir pas tout vu.

Une façon de personnaliser sa cérémonie et d’offrir une animation originale.

Et concrètement, comment ça se passe ?

Quelques mois avant le grand jour, je rencontre les mariés.  Des entretiens découverte pour évoquer leur histoire, de leur rencontre à leur projet de célébration, en passant par la demande en mariage. J’apprends à les connaitre et nous partageons un peu, beaucoup, de leur vie privée.

Le jour de leur union, je suis en coulisses, présente dès les préparatifs et jusqu’au lancement de la soirée, en mode petite souris. Je saisis les grands moments symboliques, j’attrape au vol les petits instants magiques imprévus ou passés inaperçus, je surprends les émotions des proches, les réactions des invités, je recueille leurs anecdotes et témoignages je m’imprègne de l’ambiance pour mieux la décrire…

Riche de tous ces trésors, j’écris le récit de ce grand jour.

Un peu comme un album photos, les mariés ont dans leurs mains un vrai livre ?

Oui, j’aime l’idée que cette histoire soit imprimée dans un joli livre. Chaque couple de mariés est unique donc chacun est une création différente. Un vrai livre dont j’imagine le titre, plusieurs chapitres, et environ 70/80 pages voire davantage. J’illustre le récit avec des clichés du photographe professionnel présent au mariage. L’ouvrage est un souvenir fidèle pour les mariés. Un moyen de découvrir un des plus beaux jours de leur vie sous un autre angle, d’en revivre les émotions, de le graver dans le temps, et de le transmettre à leurs proches, notamment à leurs enfants.

Tu dois vivre à chaque fois de jolies aventures humaines  ?

Dès les premiers entretiens-confidences, en douceur, dans le respect de leur histoire particulière, j’offre aux mariés mon écoute attentive et je les entoure de ma bienveillance. Ensemble, nous construisons un lien de confiance qui me permet de pénétrer dans leur bulle d’intimité, de faire partie des quelques happy few qui les accompagnent tout au long de leur mariage. Quant aux invités, curieux de me voir déambuler toute la journée, carnet et stylo en main, ils sont impatients et heureux de me confier les petits mots doux ou les messages destinés aux mariés. De très belles rencontres à chaque fois !

Quel coût pour vivre cette expérience inédite ?

Pour vivre cette aventure qui gravera pour toujours un événement exceptionnel, plusieurs solutions. Les mariés peuvent s’offrir cette prestation, comme celle du photographe, avec lequel d’ailleurs nous ferons un pas de deux. Et cela peut faire aussi l’objet d’un cadeau de mariage ultra personnalisé : cadeau groupé offert par les témoins, les amis, ou les parents désireux d’inscrire l’histoire de leurs enfants dans leur aventure familiale. La prestation comprend nos rencontres avant le mariage, ma présence le jour J, la rédaction de leur récit, la relecture croisée, et l’impression du livre est à 790 euros. Les supports d’impression, en option, sont au choix : une élégante clé USB cristal ou deux qualités de livre dont une version luxueuse dont le coût va de 90 euros à 390 euros.

Un mot de la fin ?

Amoureuse des rencontres et des histoires particulières, passionnée par l’écriture, je suis persuadée que les grands moments de nos vies et les aventures qui la jalonnent doivent être ancrés (et encrés !) dans la mémoire. Ces récits d’événements, de la naissance à un départ à la retraite, en passant par des noces d’or, sont de merveilleuses occasions de revivre et découvrir les grands évènements de nos vies sous un œil différent.

Bonne continuation Isabelle, et belles aventures…

Pour découvrir l’univers d’Isabelle, son site http://isabellepiriou.fr/

Pour échanger, elle répond à vos appels, au 06 62 15 77 46,

A vos mails à l’adresse isabelle.piriou.ecrivain@gmail.com

Crédit photographies  : Isabelle Dohin, Agnès Depasse

Bonne mine en hiver ? Oui c’est possible !

Une des premières choses est de bien s’hydrater et de bien se nourrir ! Ca tombe sous le sens mais on ne le fait pas toujours ! Pensez aux jus de carotte, orange, citron; faits maison ils sont excellents pour vous apporter votre dose de beta carotène et de vitamines. Attention, faites-les vous-même (pour qu’il n’y ait pas de sucres ajoutés) et consommez-les immédiatement pour bénéficier des vitamines (qui disparraissent à la lumiere et à l’air libre). Et pourquoi ne pas tenter un verre de jus de citron tiède ou une eau de bouleau, au réveil, a jeun, c’est idéal pour détoxifier son organisme et démarrer du bon pied.

Et attention à ne pas manger trop lourd le soir. Ce n’est pas parce que nous sommes en hiver qu’il faut ingurgiter 2 fois plus de calories. Ca c’etait au temps des hommes préhistoriques quand nous n’avions pas le chauffage dans nos cavernes ;-)…

Deuxième point très important : l’hydratation de votre peau. En hiver avec les changements de températures, la peau est soumise à rude épreuve. La déperdition d’eau est importante. Donc on veille à appliquer sa crème de jour chaque matin, on la choisit adaptée à sa peau bien sûr et sachez que vos besoins peuvent être différents en hiver et en été, donc on vient à la Bulle faire une analyse de peau ;-).

On peut également faire un masque hydratant une fois par semaine, il va repulper la peau et vous donner un joli rebondi. Pensez aux masques de nuit, qui vous feront une peau de bébé au reveil ! Donc de temps en temps un gommage (en douceur ! On « promène » les grains, on n’étrille pas le visage !), et juste après un masque hydratant (ou nourrissant selon votre type de peau et ses besoins).

Et on boit. 1,5 l d’eau c’est l’idéal, à répartir tout au long de la journée. Inutile de vider la moitié de la bouteille en 5 mn, votre corps ne saura pas gérer cet excès d’eau !

Et on ne fait pas l’impasse sur un maquillage frais et léger. Sur une peau bien hydratée, un voile de fond de teint fluide sera du plus bel effet, il unifiera le teint et donnera bonne mine, tout en masquant les petites rougeurs de l’hiver. Un soupçon d’anticerne (appliqué au pinceau fin, on le pose sur le tracé de la veine et non pas sur tout le cerne, par effet d’optique cela atténuera le cerne tout en transparence), un peu de blush (je vous conseille un blush crème, plus facile à appliquer, vous pouvez le fondre au doigt. Et on le pose sur le bombé des pommettes, en micro touche). On peut aussi mettre un peu d’enlumineur de peau (comme le soin à la tourmaline de Pure ALtitude), sur le haut de la pommette par exemple, il donne un effet glowy au teint.

Le tout en ayant la main légère, on cherche un rendu tout en transparence ;-)…

 

Et bien sûr de temps en temps, un soin complet à la Bulle pour entretenir cette jolie peau lumineuse !!!!

A vous de jouer !

L’eau de bouleau, l’elixir détox !

Entre l’hiver et le printemps, on voit fleurir dans les magasins bio la fameuse eau de bouleau. C’est normal, c’est le moment où la sève remonte dans les troncs et où on peut donc la récolter. On la consomme la plus fraiche possible, son extraction est très simple et ça en fait un produit tout à fait brut, non traité et 100% naturel !.

 

L’eau de bouleau a de nombreux bienfaits :

– Elle est drainante, détoxifiante, elle nettoie l’organisme de ses toxines et des déchets organiques, elle draine les reins, les poumons, le foie, le sang et la peau. Pour autant comme elle est très riche en mineraux et oligo-éléments, elle ne fatigue pas, elle stimule donc en même temps qu’elle detoxifie !

– Elle est hautement reminéralisante. Très riche en oligo-éléments, minéraux (fer, cuivre, calcium, magnésium, manganèse), nutriments, anti-oxydants et vitamines, elle est idéale pour les personnes en baisse d’énergie, en convalescence, les sportifs ou les personnes plus agées.

– L’eau de boulot est un super anti-inflammatoire, elle draine le foie et l’acide urique de l’organisme.

– En nettoyant le foie des toxines, elle peut constituer un excellent starter à une perte de poids. Tres peu calorique (constituée a 99% d’eau), elle contribue à une super prise en charge au quotidien. Elle va en quelque sorte, mettre l’organisme « à neuf » et vous mettre sur de bons rails. A condition bien evidemment de faire attention à son alimentation par ailleurs, on évite le trop gras et le sucré ! Ce n’est pas une baguette magique non plus ;-).

 

On distingue la sève fraiche ou la sève stabilisée. Pour ma part j’ai opté pour la sève fraiche. Il faut la consommer dans les 3 ou 4 semaines maxi et la conserver au frigo. La mienne a été récoltée artisanalement et est extra-fraiche !

Plus le temps passe, plus le goût se renforce (c’est extrèmement leger au début), et plus les bienfaits se déploient. Donc pas d’inquietude !

Dose : faire une cure de 3 trois semaines (minimum 10 jours) en prenant entre 150 ml et 250 ml à jeun de sève de bouleau avant le petit-déjeuner.

 

En résumé, cette eau de bouleau (ou sève, c’est la meme chose) est excellente à tous points de vue, elle est juste à eviter par les femmes enceintes qui ne doivent pas faire de drainage et les gens atteints de pathologie rénale.

Donc on fonce, c’est maintenant ou jamais !

Coordonnées de mon fournisseur si besoin ;-)… en mp, avec plaisir !!!

Petites astuces pour un dressing eco-friendly !

Ca vous parait paradoxal ? Pas tant que cela ! Moi aussi je suis fan de shopping, pour autant parfois j’aimerais consommer de façon plus logique, plus respectueuse; je culpabilise comme beaucoup, quand j’achète un vêtement produit dans des conditions catastrophiques par des populations exploitées, mais je ne suis pas prête à devenir vegan pour autant… Bref,  j’essaie de trouver un juste milieu entre le minimalisme vegan et l’ultra consommation…

 

Au fil de mes recherches, voici quelques petites astuces, pour faire « notre part » ;-)…

1 – Triez vos vêtements !

On a tous la fameuse phrase en tete « je n’ai plus rien à me mettre », mais bizarrement dès qu’on se met à trier son dressing on fait des tas de trouvailles, on redécouvre des fringues que l’on avait totalement oubliées… Donc on trie, on fait des tas, ce qui nous va, ce qui nous plait, ce qui nous est utile, quite à imaginer des associations, ça nous évitera des prises de tête le matin !!

Et surtout ça nous permettra de visualiser ce que nous avons déja et ce qui nous manque. Evitons de racheter une énième veste noire si au contraire nous aurions plus besoin d’une petite robe. Peut-etre ferez-vous ainsi moins d’achats inutiles… Et puis avouez qu’il a quand même plus d’allure votre dressing rangé ? Alors on se prend 5 mn pour une reine du shopping et on range tout ça.

Quand aux vêtements qui ne vous vont plus, on les donne aux copines, on les revend sur Vinted, mais surtout on ne les jette pas !!

2 – On prend soin de ses vêtements !

Ca tombe sous le sens, mais on lit rarement les étiquettes de ses fringues n’est-ce-pas ? Or si on respectait à la lettre les instructions d’entretien ils dureraient sûrement beaucoup plus longtemps. Moi, comme beaucoup, j’avais tendance à tout mettre au sèche-linge jusqu’à ce que je prenne conscience que je pouvais m’en passer pour la plupart des vêtements. Du coup j’étend soigneusement la tous les vêtements (pour la plus grande surprise de ma belle-fille – private joke !!), et je mets au sèche-linge essentiellement les serviettes, jeans, pantalons épais. Et bizarrement, ils durent beaucoup plus longtemps ;-)… Et saviez-vous que plus on lavait les pulls en cashmere (mode laine au lave-linge !), plus ils sont beaux ? Moi je l’ai découvert il y a peu et comme hélas tous les pulls me grattent de façon insupportable, je ne tolère sur ma peau hyper réactive que le cashmere, oui je sais ça fait très snob de dire ça, mais je n’ai hélas pas le choix… donc pour garder mes pulls le plus longtemps possible, j’en prend grand soin !!!

3 – On retrouve le chemin de la couturière ou du cordonnier !!!

La mode est au jetable certes, mais on peut largement prolonger la vie d’une chaussure ou d’une fringue avec un peu d’aide exterieure, plutot que de jeter !!

Alors soit on confie ses fringues abimées à sa maman couturière, soit on s’adresse à un pro ;-).

4 – On essaie de consommer mieux

On se renseigne sur les méthodes de production des marques. Quite à mettre un peu le prix. Et attention, soyez vigileante, qui dit prix élevé ne dit pas forcément production respectueuse. On achète moins mais mieux ! Il est évident que si vous achetez 3 euros un tee-shirt non seulement il ne va pas durer bien longtemps mais il a forcément été produit dans des conditions lamentables… Donc on met un prix correct et on ouvre les yeux. J’avais trouvé une marque de jeans qui recyclait de vieux jeans pour en faire des neufs mais hélas il y a tres peu de modèles, je rêve que ce genre d’initiatives se mutiplie, je trouve l’idée géniale. Idem pour les pulls en cashmere justement, une marque italienne recyclait la laine pour en créer de nouveaux, alors certes c’est encore hors de prix mais ça me semblerait épatant que ce genre d’entreprises se diffuse. Partagez-nous vos bons plans, les marques en qui vous avez confiance !!

5- On achète d’occasion !

Vive les dépot-vente où on trouve de superbes pièces à prix correct. Une bonne occasion de se faire plaisir en faisant une bonne action. Qui plus est en matière de vêtements d’enfants, ils portent souvent leurs habits sur des durées courtes donc on recycle et on saisait les bonnes affaires sans se ruiner !

Je suis preneuse de bonnes adresses de dépot-vente d’ailleurs !!!

 

Voila, je pense qu’avec un peu de bon sens on peut concilier shopping et préservation de la planète, autant que possible. On a chacune nos propres convictions, moi j’aimerais juste mieux consommer ;-)…

Laissez-moi vos commentaires et votre point de vue sur la question !!! Hâte de vous lire !

 

Bien manger, ça veut dire quoi en 2020 ?

Alors d’abord on va éviter le trop plein d’injonctions !!!

Quelques conseils plein de bon sens devraient suffire ;-). Les « ne pas manger trop salé, trop sucré … » et j’en passe, nous fatiguent tous déja un peu n’est ce pas ? Surtout quand ils s’intercallent entre une pub pour une barre chocolatée et l’autre pour des biscuits apéritifs. Non sens.

Tiens, juste comme ça, saviez-vous qe la taille des assiettes a augmenté de 20% depuis les années 70 ? Incroyable non ? Donc, peut etre peut-on déja revenir à des assiettes de taille un peu plus réduite. L’illusion d’optique sera parfaite et naturellement vous réduirez les portions.

Autre détail d’importance (!), contournons autant que possible les aliments industriels. Sur une brique de soupe par exemple, il y a davantage de sels, exhausteurs de gouts en tous genres que de légume. Dommage, vous pensiez manger du poireau ? Que nenni, il n’y a que 2% de poireau dans cette brique qui vous semble pourtant remplie de légumes. Alors certes c’est un tout petit peu plus long de cuisiner une soupe maison, mais on peut s’aider de légumes surgelés nature par exemple, et se faire offrir un petit robot spécial soupes, peu couteux et vite rentablisé. Quite à manger des soupes, autant qu’il y ait des légumes dedans ;-).

Petite astuce, si vous ne pouvez vous passer de vos biscuits chocolatés préférés, sortez-les de leur emballage et mettez-les dans une boite, les fabricants connaissent bien les subtilités de packaging qui nous poussent à consommer davantage ! Sans emballage coloré, vous résisterez mieux !

Et on essaie de privilégier les aliments locaux, les fruits et légumes de saison. Cueillis à maturité, leurs qualités nutritionnelles sont optimales, ce qui n’est pas le cas des végétaux cueillis trop tot. Et on évite un transport trop long qui dénature le produit (vous ferez du bien à la planète en plus !).

On respecte le temps du repas, 20, 25 mn c’est un temps minimal pour que les informations de satiété atteignent le cerveau. On mâche, on remâche, longuement, pour que les sucs digestifs aient le temps de « pré-digérer » les aliments ! Si possible dans le calme, si possible sans portable (oui je sais je vous demande un effort surhumain là !), juste histoire de preter attention au contenu de notre assiette.

Et pour les plus jeunes, il est toujours interressant de leur faire partager des repas à plusieurs, rien de tel que l’émulation collective pour goûter un nouvel aliment ou accepter l’inacceptable ! On fait du repas une aventure, une expérience, colorée, festive. On évite l’assiette total look blanc (poisson, puree mousline lol), on mixe couleurs, saveurs et textures. Et si vraiment un aliment ne passe pas, on réessaie. Il parait qu’il faut 7 fois à certains enfants pour accepter un nouvel aliment alors on ne se décourage pas. On lui demande juste de goûter.

 

Sur ce, il est midi, je file, le repas, c’est sacré !!!

une peau à l’épreuve du froid

Les températures descendent, l’avez-vous remarqué 😉 ?

Mais savez-vous que le froid ralentit les échanges et freine la production de sébum au niveau de l’épiderme ? De plus, passer du chaud au froid régulièrement accélère la perte en eau. Si on rajoute à cela, les collants sur les jambes qui favorisent la desquamation, le frottement des écharpes au niveau du bas du visage, bref, les peaux sèches deviennent très sèches et les peaux mixtes s’assèchent !

Passez votre main sur la peau, vous la trouvez un peu rugueuse ? Elle manque certainement de lipides.

Dans un premier temps on la réhydrate. Des actifs tels que l’acide hyaluronique vont jouer un rôle prépondérant, ils vont repulper la peau et la rendre plus souple. Dans un deuxième temps on vole à son secours avec des formules riches en acides gras, lipides, huiles végétales en priorité. Ces formules vont créer un bouclier et assurer la nutrition.

Votre peau se craquelle, ressemble à une peau de lézard 😉 ?

On passe sur des textures baumes, cold cream, et on renouvelle l’application matin et soir. Attention aux douches très chaudes qui vont accentuer le phénomène et ne frottez pas votre peau trop énergiquement après la douche. Et vous avez le droit d’espacer les douches, le calcaire contenu dans l’eau contribue à dessecher l’épiderme. Et si en plus cela vous démange, c’est que la peau privée de lipides et d’eau réagit par un etat inflammatoire, viiiite dégainez votre baume nourrissant !!!!

Votre peau rougit en passant du froid au chaud ?

Vous ressemblez à un lutin quand vous rentrez dans un intérieur chauffé ? En fait les petits capillaires présents sur le visage se dilatent sous l’effet de la chaleur. L’afflux de sang au niveau du nez et des pommettes devient alors très visible. C’est un processus de thermorégulation de la peau. Mais mieux vaut éviter les passages du très froid au très chaud, qui ont tendance à aggraver  la couperose et la sécheresse cutanée.

Vous avez les lèvres craquelées ou gercées ?

Les lèvres sont dépourvues de glandes sébacées alors on les protège chaque matin avec un baume, en veillant à ce qu’il ne contienne pas d’huiles minerales qui auront un effet pervers à la longue, et on fait régulièrement un masque réparateur, comme le Masque Yeux et Lèvres de Matis, véritable pansement pour les lèvres. Les lèvres seront réparées et beaucoup plus faciles à maquiller !

 

On pense à gommer régulièrement sa peau, gommage à grains tres fins, voire sans grains pour le visage, et gommage à grains plus importants pour le corps. Le fait d’enlever régulièrement les cellules mortes permettra de meilleurs échanges et une peau beaucoup plus lumineuse.

 

Chouchoutez votre peau, avec ses 800000 récepteurs sensoriels, elle réagit au quart de tour aux variations climatiques alors on en prend soin ;-).

 

Ma recommandation :

Pour le visage : Crème Climatis ou Sensibiotic de Matis, Nutrialpes de Pure Altitude

Pour le corps : l’Emulsion hydratante de Matis ou le Beurre de Mademoiselle Bulle

,

Ballonnée ? Et si c’etait les Fodmaps ?

On est nombreuses a avoir des soucis de ballonnements n’est ce pas ?
Voici quelques conseils pour en finir avec ces soucis pas super glamour et qui nous empechent de fermer le jean 🙂 !

Attention au lactose ! Quand on est adulte on perd progressivement une enzyme qui permet de digerer le lactose, du coup on preferera les yaourts (fermentés donc) et les fromages affinés, produits ou le lactose a déja été transformé par les bactéries, donc moins d’efforts pour votre estomac !

On essaie de limiter le gluten… sans faire une fixette dessus ! Mais on remplace un peu les pates et le pain par du riz, ou du quinoa par exemple. Parce que pour avoir testé, je n’ai pas vraiment aimé le gout des produits sans gluten…

On pense aux aliments naturellement brule-graisse, comme les proteines et les fibres, qui vont ralentir la digestion. La cannelle est un petit aliment tres interressant puisqu’il diminue l’index glycemique des aliments. Une petite pomme cuite avec un peu de cannelle est un gouter parfait !

On mache, on mache, on mache. Ce n’est certes pas tres glam mais le role de la salive est de prédigerer les aliments. Les petites enzymes commencent a travailler pour diminuer le travail de digestion. Donc on prend le temps de macher les aliments, dans le calme (et oui le stress diminue les enzymes !)… et on respire.

On privilégie les aliments a index glycémique bas, et on se prépare des assiettes composées de 1/2 de legumes, 1/4 de proteines et 1/4 de feculents. Et on evite les aliments raffinés, les aliments industriels trop sucrés, le pain blanc, les sucreries…

Et enfin, on evite les fameux Fodmaps !
Kezako ?
Les Fodmaps sont des sucres indigestes presents dans de nombreux végétaux ou artificiellement ajoutés dans des produits dits « sans sucres ». On les trouve donc dans certains légumes (ail, artichaut, asperge, banane peu mure, blé, chou, topinembour), dans le lait et les produits laitiers (lait, yaourt, fromage blanc et frais), certains fruits (cerises, litchi, mangue, peche, poire, pomme, prune, fruits sechés), et dans les confiseries dites « sans sucres » et produits dietetiques « allégés en sucres ». Si on en avale trop, on fabrique trop de gaz. Un seul chewing gum sans sucres en contient deja beaucoup. Certaines personnes les digerent parfaitement et d’autres au contraire, y sont intolérants. La solution serait de tous les éliminer sur une semaine et de les reintegrer progressivement, un par un, jusqu’a trouver l’aliment qui vous pose probleme… pas simple, mais efficace.

On se remue les fesses !
L’exercice accroit le cortisol, qui fait grimper la testosterone et l’hormone de croissance, lesquelles augmentent la combustion des graisses. Le tout en ameliorant aussi le transit. Bref, c’est tout benef pour vos rondeurs et votre digestion. De preference le matin, pour une efficacité maximale.

On peut aussi, s’automasser le ventre (toujours dans le sens des aiguilles d’une montre), tester le respiration abdominale profonde, se relaxer…
Allez, on dit stop aux ballonnements et on perd une taille de ceinture 😉 !

,

Les soins Signature de la Bulle

Zoom sur… les soins Signature de la Bulle !

Les soins Signature, ce sont des soins que j’ai développé, en fonction de vos attentes, de mes expériences, de mes formations, pour vous proposer un soin unique, que vous ne trouverez qu’ici :-)…

Soin visage :

Bulle Impériale Kyoto : un soin global alliant un massage liftant japonais à un soin global anti-age (aux actifs de caviar notamment). Extrèmement relaxant, liftant et illuminateur.
95 euros – 75 mn

Soins corps :

Bulle en tête : un délicieux massage cranien, un enveloppement des cheveux avec une huile traitante, un massage du visage avec un sérum. Pour se relaxer profondément, régénérer cuir chevelu et visage. Un pur bonheur.
59 euros – 40 mn

Bulle métis : un merveilleux tour du monde des massages, pour ne garder que le meilleur de chaque technique. Du sommet du crâne aux orteils, recevez un massage complexe, qui trouve ses racines aux 4 coins du monde pour un profond bien-etre.
85 euros – 60 mn

Bulle Princesse Lulur : un soin issu d’un rituel ancestral, pour sublimer le corps, le visage et apaiser l’esprit. Pas moins de 10 étapes pour ce soin d’exception, aux parfums de Bali.
150 euros – 120 mn

Soin homme : 

Bulle essentielle : un moment de hammam, un gommage et un modelage du dos pour un soin résolument masculin. Parfums, méthode, tout est envisagé men only !
70 euros – 60 mn

Soin enfant : 

Bulle des fées : un soin gourmand pour satisfaire les mini beautystas ! Massage adapté aux enfants, soin visage avec Nougatine, doigts de fées, un enchantement pour les petites filles.
60 euros – 60 mn

,

Les huiles minerales, bonnes ou mauvaises?

Je vous en parle souvent mais j’avais evie d’approfondir le sujet… Les fameuses HUILES MINERALES.
Sont-elles bonnes pour la santé ? Ou les trouve t-on ?
Bref… petites explications….
————————————–
D’abord, que sont les huiles minerales ?
Ce sont tout simplement des huiles extraites à partir du pétrole, et ne contiennent contrairement à ce qu’on pourrait croire, AUCUN MINERAUX et autres substances nutritives. Ce sont les petits mots tels que paraffin, petrolatum, ceresin, ozokerite… traquez les sur les notices de vos produits.

Pourquoi les fabricants les utilisent ?
Ces huiles sont BON MARCHE (10 fois moins cheres qu’une huile vegetale), STABLES (elles necessitent moins d’anti-oxydants pour ne pas rancir), hyppoallergeniques (c’est pourquoi on les retrouve souvent en pharmacie et parapharmacie). Et enfin elles sont OCCLUSIVES (elles évitent l’évaporation de l’eau au niveau de la peau), et ça, bizarrement, c’est plus un soucis qu’une qualité.

Présentent elles des qualités pour notre peau ?
Non, non et non. Meme pour des peaux atopiques, sujettes à eczema ou psoriasis, certaines huiles végétales sont bien plus bénéfiques. Ces huiles ETOUFFENT la peau, bloquent l’évacuation de l’eau. Au début on pourrait croire que la peau est mieux hydratée, plus douce, mais les effets sont pervers, elles piegent toxines et déchets dans la peau, l’empechent de respirer convenablement, contrecarrent l’écoulement normal du sébum et à terme la DESSECHENT. Elles causent par la même un VIEILLISSEMENT plus rapide de la peau. Sans compter les risques de voir se développer des MICRO-KYSTES et autres petits désagréments cutanés.

Ces huiles minérales sont souvent présentes en PARAPHARMACIE, dans des produits à petits prix mais aussi parfois dans des produits haut de gamme. Préférez-leur des huiles végétales qui auront été sélectionnées pour leurs qualité et leur biocompatibilité avec la peau (les huiles minerales ne sont pas biocompatibles et donc non assimilables par la peau).

J’ai fait le choix de ne vendre à la Bulle QUE des marques ayant banni de leurs compositions les huiles minérales, pour offrir à votre peau le MEILLEUR DU VEGETAL.
Mansard, Hévéa, Nougatine, Boud’Soie pronent une éthique respectueuse de la peau et puisent dans la nature de quoi vous rendre plus belle chaque jour.

,

Feeling good…

young yoga woman at sunrise mountain peak

Se faire du bien, prendre soin de soi, rester zen… on entend ça partout mais il nous manque parfois le mode d’emploi !!! Dans notre monde à 100 à l’heure, on a souvent du mal à lever le pied et à se recentrer sur soi.

Quelques petits conseils tirés de mes lectures (une autre façon de prendre soin de soi !) pour vous aider sur le chemin de la sagesse mes petites bulles Boudha ;-)!

Ca semble évident mais en premier lieu, RESTER POSITIF.
Notre cerveau n’enregistre pas les ordres négatifs et a tendance à aller à l’essentiel. Autrement dit, quand vous dites « je ne dois pas sécher mon cours de zumba/Pilates/Jam » (Cochez la bonne reponse selon vos gouts !), le cerveau retient « sécher mon cours de Zumba/Pilates/Jam ». Alors faites-vous des pensées 100% positives comme « Je vais adorer mon cours » et là il retiendra « adorer mon cours ». Entrainez vous à ce petit exercice en bannissant les mots négatifs de vos pensées, ce sera déja un premier pas vers un mieux-être…

SAVOIR APPUYER SUR PAUSE
Emotionnel, rationnel, les deux doivent être équilibrés pour que nous soyions confortables. Quand l’émotionnel prend le pas sur le rationnel, on a tendance à broyer du noir. Quelques minutes durant lesquelles on arrête de réfléchir vont permettre d’appuyer sur la touche « reset » de notre ordianteur central… Difficile d’arreter de réfléchir ? Oui sans doute mais essayez de fixer une bougie allumée ou de regarder un aquarium, juste ça, pendant quelques minutes, votre cerveau va se mettre sur off et pffffiou, ca fait du bien.

DE LA CONCENTRATION AVANT TOUT

Essayez de visualiser une tache a venir, une activité qui vous pose soucis. Comme un petit film dans votre tete, voyez vous en train de le faire, de faàçon positive toujours. Essayez de ressentir de la satisfaction à l’avoir fait. CA passera beaucoup plus facilement.

MEDITER
Je vous entend d’ici, les stressés, les speedés, « impossible », « j’ai essayé, ca ne marche pas »… Juste essayez de vous concentrer quelques minutes sur votre respiration. Plutot en etant assis sur une chaise, sans coller son dos au dossier (allongé on a plutot tendance à s’endormir). Ce n’est pas grave si vous pensez à votre liste de course ou a votre boulot, essayez juste de ne pas focaliser dessus et de les laisser passer (un prof de yoga appelait ça des papillons… donc laissez les papillons passer…). Pas d’obligation de durée, sinon vous focaliserez la dessus. Et de temps en temps forcez vous à vous poser un peu et à respirer…Avec un peu d’habitude ca devient plus simple et ça permet de vraiment relacher la pression.

SE MASSER OU SE FAIRE MASSER LE CRANE

(cf le soin Bulle en tête lol, désolée je n’ai pas pu m’en empecher !). Mais quand meme c’est l’une des premières zones à se contracter sous l’effet du stress. De lents mouvements sur la nuque, derrire les oreilles, au sommet du crane, permettent d’assouplir la peau du crâne, de se relaxer, ou de donner un coup de fouet. Associé à quelques gouttes d’huiles essentielles ou à une huile spéciale cuirchevelu, c’est une détente assurée, une façon de repartir du bon pied.

BIEN SE NOURRIR POUR GAGNER EN ENERGIE
UN système digestif déréglé et c’est tout votre équilibre qui est mis à mal. Evitez sucres rapides et excès le soir, évitez de cumuler les aliments agressifs pour la digestion, concombres, poivron, tomates, choux en tous genres, pas tout à la fois !!! Et massez vous le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre, lentement, ça facilitera le transit. On néglige bien souvent l’impact de notre alimentation sur notre énergie et notre bien-etre et pourtant…

DES HUILES ESSENTIELLES
A respirer, en massage, le tout c’est de demander conseil à votre pharmacien par exemple ou de vous cantonner aux bons basiques :
Du basilic pour apaiser le mental, de la camomille et de la marjolaine pour calmer le systeme nerveux, la lavande et la mandarine pour se relaxer et favoriser l’endormissement, l’ylang-ylang pour éviter les crises de nerf (et booster votre libido mais ça c’est une autre histoire !).

UN BON SOMMEIL AVANT TOUT
Se coucher à la bonne heure, ni trop tot, ni trop tard. Eviter les écrans avant de se coucher (oui les geeks, et j’en fais partie !), mais éviter aussi dans la chambre, les petites lumieres bleues des appareils en veille. Il faut une vraie alternance jour/nuit pour un sommeil reparateur, donc plus il fait noir dans la piece mieux c’est (et là je m’adresse à mon amie qui ne s’endort qu’avec la télé…..). Essayer de remplacer la télé ou l’ecran d’ordinateur par quelques pages d’un livre ou quelques minutes de meditation, le sommeil n’en sera que meilleur… Les grasses matinées quand à elles, n’apportent pas forcement un sommeil réparateur et peuvent meme etre un veritable grignoteur d’energie, mais en meme temps que c’est bon d’oublier le reveil et de faire la marmotte….

Si avec tout ça vous n’tes pas un peu plus zen, il ne me reste plus qu’a vous conseiller quelques seances de soins à la Bulle, j’aurais au moins tout essayé 🙂 !!!
Bonne journée mes ptites bulles et … »Relax, i’m a massage therapist  » !!!!